Comment la Thaïlande se prépare-t-elle au « nouveau toursime » ?

Auteur : Thai Property group Publié le 21 août 2020
Actualités

Dans un contexte perturbé par une pandémie mondiale, le secteur du tourisme a été particulièrement impacté, notamment à causes des mesures sanitaires impliquant restrictions de déplacements, confinements et fermetures de frontières. 

Comme nous en avions parlé dans un précédent article, la Thaïlande a réussi à gérer cette crise sanitaire de manière exemplaire, n’affichant qu’un nombre restreint de cas et de décès par rapport à bon nombre de pays occidentaux. 

Plusieurs facteurs expliquent cette efficacité thaïlandaise, notamment sa culture qui favorise la distanciation, mais aussi le civisme de ses citoyens qui s’appliquent à respecter les mesures sanitaires imposées, et bien sûr un système de santé internationalement reconnu comme très performant.

N’hésitez pas à lire notre article sur le sujet, afin de découvrir pourquoi et comment la thaïlande a été relativement épargnée par le COVID-19.

Ainsi, si la Thaïlande semble avoir laissé le gros de l’épidémie derrière elle, ce n’est qu’une étape dans une stratégie plus large. 

En effet, la Thaïlande souhaite être un acteur majeur dans le redémarrage de l’économie et du tourisme mondial post-COVID-19; en faisant un pays encore extrêmement attractif pour les personnes désireuses d’investir dans l’immobilier en Thaïlande.

UNE IMPLICATION GLOBALE, VIA DES INITIATIVES LOCALES

Le pays ayant reçu des éloges pour sa gestion de crise, il inspire confiance aux voyageurs. Sa longue réputation dans l’industrie de la santé et du bien-être, ses paysages magnifiques, sa nourriture et sa culture contribueront à accélérer la reprise du tourisme thaïlandais.

L’Autorité du Tourisme en Thaïlande (TAT) a alors décidé d’instaurer une stratégie destinée à attirer à nouveau les voyages. 

L’objectif stratégique à court terme était avant tout de stimuler les voyages intérieurs afin de relancer les entreprises touristiques et remettre les employés au travail. 

La deuxième objectif est alors de rééquilibrer la filière pour développer un tourisme durable et attirer les touristes à revenus élevés, notamment grâce au Visa Elite. Le Visa Elite est, comme nous vous l’avons présenté ici, un visa destiné aux étrangers vivant ou voyageant régulièrement en Thaïlande. Ce programme gouvernemental existant depuis 2003 propose des visa longues durées de 5 à 20 ans accompagnés de nombreux privilèges pour faciliter au maximum les obligations administratives de son possesseur. 

Il est à souligner que cette vision plus axée sur l’éco-tourisme était déjà annoncé comme un objectif de la décennie mais cette crise sanitaire a incité les autorités à accélérer la démarche.

UNE STRATÉGIE ARTICULÉE EN 5 POINTS :

Redémarrer. 

Avant toutes choses, l’objectif est d’encourager les voyages intérieurs par les campagnes de communication spécialisées « Go Again » et « Go Local » pour relancer les entreprises dans la chaîne d’approvisionnement et renforcer l’économie locale. 

On constate que ce n’est pas une stratégie propre à la Thaïlande puisque beaucoup de pays ont pris des mesures similaires afin de lutter contre les pertes engendrées dans le secteur du tourisme par la fermeture des frontières. 

Reconstruire. 

Ensuite la filière devra s’adapter à la nouvelle norme et au « monde d’après » grâce aux projets « Go New Norm » et « Go Digital » pour favoriser le tourisme durable. 

Le gouvernement, via la TAT, va notamment s’appuyer sur une vaste plateforme numérique pour soutenir l’industrie du tourisme. Le programme se concentrera sur les domaines prioritaires tels que la santé et le bien-être et la transformation numérique du pays.

Rebrancher.

Promouvoir la Thaïlande comme destination privilégiée avec les campagnes « Go Top » et « Go Confident » pour créer des expériences de voyage mémorables et garantir des voyages sûrs et sains. 

Le pays bénéficiant déjà d’un certain prestige dans ces domaines, l’objectif est alors de surfer sur cette réputation positive et d’inscrire le pays dans une ère de tourisme haut de gamme. 

Rebondir. 

Relancer le tourisme entrant, en ciblant les touristes à revenus élevés comme les touristes de santé et de bien-être, et maintenir un tourisme de qualité grâce aux programmes « Go High » et « Go Quality ». 

On constate que cet objectif est déjà d’actualité avec notamment le développent de Phuket Nord, nouveau haut lieu d’un tourisme de plus en plus luxueux (cliquez ici lire notre article sur le sujet).

Rééquilibrer. 

S’efforcer d’assurer un tourisme durable grâce aux campagnes « Go Responsible » et « Go Sustainability ». 

Ce point aussi s’appuie sur une stratégie réfléchie et déjà effective visant à faire de la Thaïlande un des acteurs majeurs de l’éco-tourisme à l’échelle globale. 

Nous en avions déjà abordé de thème dans un article sur le Phuket Elephant Sanctuary, un refuge pour éléphants destiné à les sauver d’une captivité abusive. 

LA THAÏLANDE, VERS UN RENOUVEAU DU TOURISME 

Ainsi, toute cette stratégie a pour but non seulement de relancer le tourisme en Thaïlande mais aussi d’inscrire le pays dans une ère plus responsable aux niveaux écologiques et sociaux. 

Cette politique promet des résultats positifs puisqu’elle prend place dans un pays faisant figure d’exemple quant à sa gestion de crise du COVID-19 ; qui plus est reconnu comme expert en terme de santé publique, mais aussi de culture et d’accueil.

Ainsi, le tourisme au Pays du Sourire n’a pas dit son dernier mot ! A Phuket Nord par exemple, les programmes hôteliers se préparent déjà à la reprise.

Ecrit d’après l’article de l’institution thailandaise « Office of National Higher Education Science Research and Innovation Policy Council »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités et conseils