Les perspectives du tourisme en Thaïlande pour 2022

Auteur : Thai Property group Publié le 15 juillet 2022
Investir en Thaïlande

Le début du mois de Juillet a marqué la fin des dernières restrictions d’entrée en Thaïlande, avec la suppression du Thailand Pass, et les personnes souhaitant investir en Thaïlande regardent de plus près l’évolution de la situation touristique.

Adaptation et Traduction de l’article Bloomberg du 30 juin 2022 par Patpicha Tanakasempipat : https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-06-30/thai-tourism-faces-tough-rebuild-as-all-covid-travel-curbs-end

Les arrivées internationales augmentent graduellement depuis la fin d’année 2021 avec la suppression de la quarantaine obligatoire, cependant il faudra encore du temps avant de retrouver des niveaux pré-pandémiques.

Foreign tourists are gradually coming back, but there's a long way to go

« Les touristes vont revenir, mais notre survie sera difficile », a déclaré le président du Conseil du tourisme de Thaïlande, Chamnan Srisawat. « Moins de la moitié des entreprises touristiques ont repris, et celles qui sont à nouveau ouvertes n’ont pas assez de clients pour fonctionner de manière rentable. »

La Thaïlande attend 9,3 millions d’arrivées d’étrangers cette année, contre seulement environ 428 000 en 2021. C’est encore loin des 40 millions de visiteurs de 2019. En 2024, les arrivées devraient atteindre 24 millions, soit 60 % du niveau d’avant la pandémie, a indiqué la Banque mondiale dans un rapport.

Les touristes internationaux ont dépensé 1,9 trillion de bahts (54 milliards de dollars) en Thaïlande en 2019, et l’industrie a généralement représenté environ 12% du produit intérieur brut du pays, selon les chiffres officiels. Les données de jeudi ont montré que les dépenses de voyages à l’étranger au premier trimestre de cette année étaient de 65,9 milliards de bahts, soit une augmentation de 86% par rapport aux creux de la même période de 2021.

La Chine : part capitale du tourisme en Thaïlande

La Chine était autrefois la plus grande source de touristes, représentant plus d’un quart des arrivées internationales. Mais la Thaïlande va devoir se reconstruire sans cet afflux crucial dans un avenir prévisible, car Pékin maintient une mainmise sur les voyages dans sa quête du Zéro Covid.

« Les touristes chinois sont un facteur clé de la reprise », a déclaré Suksit Suvunditkul, président de la section sud de la Thai Hotels Association. Phuket est particulièrement populaire auprès des visiteurs chinois, a-t-il ajouté. « Ils avaient l’habitude de remplir tous les hôtels, partout, que ce soit en bord de mer ou en centre-ville, tout au long de l’année ».

Enjeux de l’hôtellerie : tenir bon cette année

Pour atteindre le seuil de rentabilité, les hôtels devront augmenter leur taux d’occupation à 50%, contre 30% actuellement, a déclaré Marisa Sukosol Nunbhakdi, présidente de l’Association des hôtels thaïlandais, qui a exhorté la semaine dernière le gouvernement à aider leur redressement en permettant aux opérateurs hôteliers de payer leur taxe foncière de 2022 en 10 versements et en leur accordant davantage de concessions entre 2023 et 2025.

« Le principal défi est de rester à flot pendant la troisième année de la pandémie, avec des revenus inférieurs à 30 % de ce qu’ils étaient et de nombreux travailleurs du secteur des services qui ont disparu », a déclaré Suksit, de l’Association hôtelière thaïlandaise.

De l’espoir à l’horizon pour le secteur du tourisme

Les Indiens et les Malaisiens sont en tête des arrivées de touristes en Thaïlande, leur nombre dépassant les 2 millions.

Le nombre de touristes devrait augmenter vers la fin de l’année, avec l’arrivée de la haute saison et la période Noël, favorite des Européens souhaitant passer l’hiver au chaud. Maintenant qu’ils peuvent voyager librement, il y a de l’espoir à l’horizon pour l’industrie du tourisme.

« Depuis que la Thaïlande a commencé à rouvrir ses portes l’année dernière, nous avons vu les réservations reprendre à un rythme toujours plus soutenu », a déclaré Garth Simmons, directeur général pour l’Asie du Sud-Est chez Accor SA, qui exploite 82 hôtels à travers la Thaïlande et doit en ouvrir cinq autres cette année.

« C’est un secteur résilient », a-t-il ajouté. « Nous sommes convaincus que la demande va non seulement revenir aux niveaux d’avant la pandémie, mais qu’elle dépassera probablement ce que nous avons connu auparavant. »

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualités et conseils