Plutôt maison ou appartement en Thaïlande?

Auteur : Thai Property group Publié le 30 juillet 2021
Investir en Thaïlande

Une question que l’on peut se poser partout dans le monde mais qui est d’autant plus valable sur le marché immobilier en Thaïlande. En effet, parmi les facteurs à prendre en compte pour faire son choix certains sont universels et d’autres plus spécifiques au pays. Nous faisons ici le tour des éléments différenciants de ces types d’habitation pour trouver celle qui vous conviendra.

Maison ou appartement : proximité vs espace

Critère assez universel, l’appartement peut-être associé à la notion de centre ville et la maison à celle de périphérie, du moins dans le cas de villes d’une certaine dimension et d’un certain niveau de modernité. Cela est parfaitement vrai pour les villas et appartements en Thaïlande.

L’immobilier à Bangkok

Notamment à Bangkok, si vous recherchez un logement moderne, dans le centre, proche des transports et à un prix « raisonnable » (les rares villas sont des biens d’exception dont les prix se comptent en million d’euros), c’est bien vers un appartement en condominium qu’il faudra vous tourner. Le ticket d’entrée pour un F2 sera habituellement de l’ordre de 100 000 € (ordre de grandeur indicatif), il sera plus petit dans le neuf (35 à 40m2) que dans des immeubles plus ancien où l’on pourra trouver des F2 de 60 ou 70m2 au même prix.

Aujourd’hui à Bangkok, avec les conséquences de la crise économique, on peut même trouver des prix plus bas dans des Condominium très récents, au cœur de la ville. Grâce à des discounts « retours d’unités » (déposit déjà payé par un 1er acheteur qui n’a pas poursuivi son achat) on trouve des prix réduits jusqu’à -25% et des prix d’entrée à 65 000€ pour un 1 chambre d’une trentaine de m².

Dans les ordres de prix à 100 000€, on trouvera en entrée de gamme des « town house » (maison de ville) sur 2 étages, avec séjour et 2 chambres, dans le neuf. Mais il faudra alors s’excentrer de plusieurs kilomètres par rapport au métro le plus proche et à Bangkok, ce qui implique des temps de trajets assez conséquents en raison du traffic de la capitale.

L’immobilier dans les stations balnéaires

Dans des stations balnéaires comme Pattaya, Phuket ou encore Hua Hin, appartement peut signifier proximité du centre, mais aussi des plages, les terrains de front de mer étant aussi très prisés et devenus trop cher pour le développement de maisons individuelles qui sont aussi des biens d’exception dépassant le plus souvent le million d’euros (à moins de s’éloigner de 20 ou 30 km des centres urbains).

En tant que clientèle étrangère, on remarquera aussi des différences assez marquées sur le type de produits proposés d’une destination à l’autre, pouvant peser sur le choix d’achat. À Phuket par exemple, on trouvera des appartements développés et pensés pour les étrangers avec des cuisines modernes, des surfaces suffisantes, des terrasses ensoleillées, de belles vues … Et parfois situés légèrement en retrait des plages, avec un rapport surface/prix proche de celui des villas devenues chères du fait de la pression foncière généralisée sur l’île. Aussi, sur Phuket, l’achat d’un appartement représente souvent la meilleure solution pour les personnes bénéficiant d’un budget inférieur à 200 000 €.

À l’inverse, dans une station balnéaire comme Hua Hin, le développement d’habitat collectif se concentre en front de mer et vise un marché presque exclusivement Thaïlandais de résidents secondaires. Les prix au m2 y sont devenus élevés et les appartements peu adaptés aux goûts européens (bas de plafond, très petits balcons, petites cuisines…). Alors qu’en faisant seulement quelques kilomètres dans les terres, et pour le coup, sans embouteillage (soit 10 à 15 minutes de trajet seulement), on trouvera des maisons avec le double ou le triple de surface avec un jardin et une piscine, au même prix. Ainsi, avec un budget compris entre 100 000 € et 200 000 € la grande majorité des européens préfèreront acheter une maison qu’un appartement.

À Pattaya, les difficultés de circulation et les temps de trajets quotidiens sont à prendre en compte dans le choix de l’emplacement. En effet, Pattaya est une ville dynamique, et de nombreux travailleurs thailandais et expatriés font des allers-retours Pattaya-Bangkok sur la journée, ce qui rend le traffic plus difficile le matin et le soir.

On trouve à Pattaya comme à Phuket, une offre d’appartements adaptée aux goûts occidentaux. On trouve également des villas dans les terres à des prix raisonnables comme à Hua Hin mais il faut plutôt compter 10 à 15km d’éloignement minimum (contre 3 à 10 sur Hua Hin) pour bénéficier d’un cadre de vie agréable et de belles surfaces.

appartements bangkok vue rivière

Spécificité en Thaïlande : Freehold vs leashold

Une distinction majeure spécifique à la Thaïlande pour les étrangers, est l’impossibilité d’acheter une parcelle de terrain en son nom propre, tandis qu’il est possible d’acheter un appartement en pleine propriété (freehold). Dans la limite de 49% de la surface totale d’un immeuble, un promoteur immobilier est en effet habiliter à délivrer des titre de propriété (« chanote ») au nom d’acheteurs étrangers.

Dans le cas de l’achat d’une maison en Thaïlande, il existe des solutions alternatives pour bénéficier d’un droit d’occupation sécurisé, transmissible et cessible. Le plus couramment pratiqué est l’enregistrement d’un bail de 30 ans au nom de l’acheteur étranger au cadastre (qui peut posséder la construction mais ne peut-être que locataire du terrain). La rédaction d’un contrat, contenant notamment des clauses de renouvellement, de cession et de transmission à un tiers par des avocats spécialisés, permettra de se rapprocher d’un statut de propriétaire « normal ».

villa moderne à Hua Hin avec piscine

Entretien et charges

Les Français notamment, ont pour réflexe habituel d’associer l’acquisition d’une maison à une source de soucis et à des charges beaucoup plus élevées qu’un appartement.

En Thaïlande, il est vrai qu’une maison avec un grand jardin et une piscine coutera plus cher en charges qu’un appartement mais avec des montants qui demeurent raisonnables. Et à surface habitable comparable, si le terrain n’est pas trop grand, les charges en maison seront à peine supérieures. Par exemple, comptez environ 100€/mois de charges pour un appartement de 100m2 dans une résidence moderne avec piscine. Pour une maison de même surface, sur un terrain de 400m2 environ, on pourra compter environ 150 €/mois (parties communes + entretien jardin et piscine).

Quant aux éventuels travaux d’entretien ou de réparations, il seront un soucis moindre car la main d’œuvre en Thaïlande est abondante et bon marché. Si vous avez besoin d’un électricien ou d’un plombier, il vous sera aisé de faire venir quelqu’un dans les 24h et de ne pas payer plus de 10 ou 20 € pour l’intervention (hors achat éventuel de matériaux).

La localisation, la superficie, le statut de propriétaire ainsi que le prix et les charges sont donc des éléments décisifs à prendre en compte au moment où il vous faudra choisir dans quel type de bien investir afin de le bien qui vous conviendra le mieux.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualités et conseils