Résultat de votre recherche

Comment se positionne le marché immobilier Thaïlandais par rapport à ses voisins ?

Nous écrivons tous les mois des articles informatifs sur le thème de l’immobilier en Thaïlande. Nous avons décidé ce mois-ci d’ouvrir un peu la perspective en se demandant comment le marché immobilier Thaïlandais de positionnait par rapport à ses principaux voisins asiatiques. Zoom ce mois-ci sur les grandes capitales, avant d’évoquer le mois prochain les stations balnéaires.

Prix moyens : Bangkok dans le « ventre mou » 

Le graphique ci-dessous présente le prix moyen d’appartements de 120m2, récents et de bon standing dans les principales capitales d’Asie. On remarquera le très grand écart entre Bangkok et des villes comme Hong Kong (6 fois plus chère !), Tokyo (Japon) ou Singapour (3,5 fois plus chères). Certes, on parle ici de 3 villes beaucoup plus riches que Bangkok, mais sur beaucoup d’aspects (aéroport, hôpitaux, infrastructures commerciales, notoriété mondiale…), Bangkok n’a pas grand choses à envier à ces 3 villes.

 Prix moyens pour des appartements récents dans le centre des principales villes du pays : 

Source : http://www.globalpropertyguide.com/Asia/square-meter-prices

La méthodologie suivie par le site Internet « globalpropertyguide.com » (expliquée sur leur page) est empirique, et se base sur un relevé d’annonces d’appartements à vendre sur le web, se concentrant sur des propriétés « en excellent état, avec de bons équipements, et ayant été rénovées ou redorées dans les 5 ans »

Comment expliquer un tel grand écart ? Avant tout par l’écart des richesses des populations locales des différents pays concernés. Alors que les PIB par habitant en 2015 à Hong Kong était de 36 000 USD en 2016, 44 000 USD au Japon et 51 000 USD à Singapour, il n’était que de 5 700 USD  en Thaïlande  (Source : tradingeconomics.com). Ce « fossé » s’explique notamment par le fait que la grande majorité de la population Thaïlandais habite encore dans les campagnes avec un niveau de vie modeste (situation difficilement comparables au Villes Etat de Hong Kong et Singapour). De ce point de vue, l’immobilier à Bangkok est comparativement plus cher pour un « local » qu’à Hong Kong, Singapour ou Tokyo. Mais pour des investisseurs étrangers, on comprendra l’intérêt de prix au m2 relativement peu élevés… surtout lorsque l’on considère les rentabilités, qui sont, elles aussi, attractives, surtout sur les surfaces de 120m2 avec une rentabilité brute constaté de l’ordre de 8% (lorsqu’elles sont inférieures à 3% à Hong Kong et Singapour) :

Rentabilités locatives à Bangkok :

pastedGraphic.png

Bangkok, 2ème dans le classement des villes où investir selon The Telegraph

Une ville comme Kuala Lumpur (Malaisie) se distingue par des prix encore plus bas, tout en offrant un niveau de modernité assez élevé. Le quotidien anglais  The Telegraph place d’ailleurs Kuala Lumpur en tête de son classement des « 10 meilleurs endroits où Investir en Asie », avec, comme points forts « De faibles coûts de transaction, des rentabilités élevées pour les appartements de luxe, et un marché locatif amélioré par des réformes » mais comme points négatifs « une forte fiscalité sur les revenus locatifs et un marché pro-locataires »

Bangkok arrive en deuxième position de ce classement avec en points positifs « des rentabilités élevées, un marché pro-propriétaires, des prix inhabituellement bas » et en points négatifs « un processus d’achat complexe, impossibilité pour les étrangers de posséder un terrain, instabilité politique ». On relativisera les deux premiers inconvénients cités car dans le cas de l’achat d’un appartement de type condominium, on rappellera que la pleine propriété est possible pour un étranger et la procédure d’achat très simple…

Retrouvez le classement complet sur http://www.telegraph.co.uk/finance/property/pictures/9009984/In-Pictures-The-top-10-places-to-invest-in-Asia

Mais aussi … Bangkok 3ème ville d’Asie préférée des voyageurs

Au-delà de l’aspect purement immobilier, Bangkok séduit énormément les touristes du monde entier… avec 30 millions de touristes environ en 2015 (le triple d’il y a 10 ans…) la Thaïlande est une destination touristique majeure. L’immense majorité des touristes visitant la Thaïlande passent au moins quelques jours à Bangkok. Et c’est le magazine « Travel + Leisure » qui classe Bangkok en 3ème position du top 10 des villes Asiatiques … seulement devancée par Siam Reap (Angkor) et Kyoto, Bangkok devance donc toutes les grandes métropoles Asiatiques…

Retrouvez le classement complet sur http://www.travelandleisure.com/slideshows/worlds-best-cities-asia

La Thaïlande en milieu de classement pour « HSBC Expat explorer » … mais 1ère pour l’immobilier !

Nous finirions cet article en élargissant même les champs de comparaison au monde entier, avec le classement « HSBC Expat explorer », très complet, et qui évalue la qualité de 45 pays dans le monde, selon le point de vue des expatriés travaillant dans ces pays.

La Thaïlande n’arrive « qu’en » 24ème position, essentiellement pénalisée par de mauvais score su des critères très « professionnels » comme la progression de carrière, la sécurité de l’emploi, la progression des salaires, l’entrepreneurship… avec une économie assez protectionniste, la Thaïlande n’attire en effet par les meilleurs talents étrangers, contrairement à Singapour, qui arrive en tête de ce classement HSBC Expat Explorer. Ainsi, la Thaïlande ne se classe que 37ème de ce classement sur les critères économiques.

Mais elle se classe 17ème pour les critères « Familiaux » et 10ème pour les critères « Expérience de vie », avec notamment, la première place sur le critère immobilier et une belle 9ème place en ce qui concerne les soins médicaux.

Le juste milieu … ou l’influence bouddhique

Au final, à l’analyse de nombreux critères, la Thaïlande, et Bangkok en particulier, apparaît comme un « juste milieu » entre des villes plus riches et plus puissantes financièrement (comme Hong Kong et Singapour notamment) et des villes moins chères mais moins « excitantes » comme Kuala Lumpur ou Jakarta.

Et lorsque l’on connait l’importance de la culture bouddhique, dans laquelle la recherche du juste milieu prime sur la recherche de l’excellence… ceci explique sans doute cela.

da8b8b33b27b9517fd3541880a38850f::::::::::::